Bien-être

Créer une culture du bien-être

Jim Hackett

Quelques mois avant son départ en retraite, prévu fin février 2014, notre P-DG Jim Hackett a bien voulu nous donner son point de vue sur le bien-être et sur sa signification pour les dirigeants et les entreprises d’aujourd’hui.

J’ai eu cette chance en début de carrière d’être lucide sur la relation entre la santé physique et la capacité à bien faire son travail. En suivant les bons conseils de mon frère, qui est médecin, je me suis rendu compte que je devais gérer ma santé avec la même motivation que mon travail. J’ai également appris que la santé ne se limitait pas à l’état physique. Notre organisme est un système complexe de processus qui agissent les uns sur les autres.

J’ai compris, à l’époque, que le bien-être consistait en un équilibre harmonieux entre le corps, les émotions et l’intellect. Je me suis alors défini des objectifs et efforcé de respecter cet équilibre.

Lorsque je suis devenu P-DG de Steelcase, j’ai eu le sentiment que ce qui était vrai pour moi, l’était aussi à une échelle plus large ; j’ai acquis la conviction que le bien-être des individus et celui de l’entreprise sont liés. Plus les employés éprouvent du bien-être, plus l’entreprise peut prospérer, que ce soit en termes de fiscalité, d’agilité, d’innovation ou de croissance.

Jim Hackett
A few months before his upcoming retirement at the end of February 2014, 360 asked former Steelcase CEO, Jim Hackett, to share his perspective on wellbeing and what it means for business leaders and organizations today.

Par bien-être, j’entends un sentiment qui englobe la totalité de l’individu : le corps, l’esprit et l’âme. Je me suis rendu compte que l’espace physique pouvait être un puissant vecteur d’épanouissement pour les gens, et qu’il leur permettait, en retour, de bâtir une entreprise résiliente et agile, conformément à nos souhaits.

Depuis, le monde du travail s’est complexifié et l’activité s’est intensifiée pour presque tout le monde. Les problèmes liés au stress, l’inverse même du bien-être, sont un facteur de risque que les dirigeants peuvent et doivent gérer de manière proactive, pour eux-mêmes et pour leurs entreprises. Les individus excessivement stressés, surmenés et anxieux ne parviennent pas à envisager les difficultés avec optimisme et à progresser dans leur travail. À l’inverse, les individus qui se sentent soutenus peuvent tout accomplir et tirent pleine satisfaction de leur travail.

Les recherches que nous avons menées au cours des dix dernières années montrent que lorsque l’espace de travail fournit l’intégralité des nouvelles technologies, des outils et des ressources dont les gens ont besoin pour leurs tâches et leurs projets, les conflits s’en trouvent limités et les capacités des individus optimisées. Cela permet d’éliminer les contraintes, les énervements et les solutions de rechange qui ralentissent les gens et provoquent du stress inutilement. À mesure que nous continuons nos recherches et nos découvertes, nous parvenons à identifier et à résoudre ces problèmes. C’est ce qui nous a motivés à lancer un nouveau projet de recherche, axé uniquement sur le bienêtre des employés, dans l’espace de travail. Notre objectif était d’étudier attentivement les éléments constitutifs de l’espace de travail et de déterminer comment celui-ci pouvait générer un sentiment de bien-être au quotidien. Nous continuons à enrichir nos connaissances sur la puissance de l’espace, grâce auquel nous pouvons créer un environnement source d’harmonie, comme je le décrivais plus tôt.

Au cours de ma carrière, j’ai eu la chance d’avoir d’immenses dirigeants comme mentors. L’une des principales leçons que m’a enseignée Bob Pew, notre P-DG pendant plusieurs décennies avant que je prenne la direction de Steelcase, était que les êtres humains ont besoin d’enrichissement au travail, mais aussi en dehors du bureau. Si vous souhaitez investir dans une structure, assurezvous qu’elle a été conçue pour répondre aux besoins essentiels des individus, que ce soit sur le plan psychologique ou physique. Ce conseil m’a accompagné depuis, et il est l’essence même de l’identité de Steelcase et de notre activité.

Lorsqu’une personne rejoint l’entreprise, nous tissons des liens avec elle. Un espace de travail conçu pour satisfaire le bien-être des employés peut être une source de fierté et d’inspiration, et permet d’atteindre les objectifs fondamentaux de l’entreprise. Il peut être un lieu dans lequel les gens se sentent bien et où ils expriment leur joie de faire partie de l’entreprise ; un endroit qu’ils aimeraient faire visiter à leurs familles et amis et qui reflète les valeurs de l’entreprise.

Mon expérience en tant que P-DG de Steelcase depuis 19 ans m’a enseigné que le travail est une réalité intrinsèquement sociale. Lorsqu’on prend conscience que les objectifs et la santé émotionnelle des grandes multinationales dépendent des gens qui les composent, on peut faire grimper en flèche les performances des individus.

La réussite d’une entreprise tient fondamentalement à la création d’espaces capables de satisfaire le bien-être des individus. C’est aussi simple et puissant que cela.

Histoires similaires

Six solutions pour aider les employés stressés

Une nouvelle étude approfondie lance un message fort aux employeurs. « Les conditions de travail ont leur importance », déclare l’auteure principale de ce rapport.

Éveiller les cinq sens

Une expérience suggère que prendre en compte les cinq sens (vue, odorat, ouïe, goût et toucher) permet de créer des espaces favorisant le bien-être des employés.

Favoriser le bien-être

Pourquoi les espaces Smart + Connected améliorent l’expérience au travail.