Bien-être

Le burn-out reconnu comme un syndrome par l’OMS

Bonne nouvelle : nous disposons désormais de nombreux outils pour améliorer le bien-être des employés au bureau.

Vous vous sentez stressé au bureau ? Vous n’êtes pas le seul. Si l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient à peine de reconnaître le burn-out comme un « phénomène lié au travail », le débat autour du bien-être des employés n’est pas nouveau. Cette nouvelle désignation rappelle toutefois la nécessité de s’attaquer aux racines du problème.

Au mois de mai, l’OMS a intégré le burn-out à sa onzième Révision de la Classification internationale des maladies, qui entrera en vigueur en janvier 2022. Dans ce texte, le phénomène est décrit comme un syndrome « résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas fait l’objet d’une prise en charge adéquate ».

Il se caractérise par trois symptômes majeurs :

  • Un sentiment de manque d’énergie ou d’épuisement
  • Un détachement ou une attitude négative ou cynique vis-à-vis du travail
  • Une baisse de productivité

Deux ans avant l’annonce de l’OMS, Rand Corp., la Harvard Medical School et l’Université de Californie à Los Angeles ont mené une étude approfondie auprès de plus de 3 000 employés américains. Celle-ci a permis de mettre en lumière l’ampleur du stress au travail et son impact sur la santé physique et mentale des collaborateurs.

À l’heure où l’OMS s’efforce de définir des directives en vue d’enrayer ce phénomène, nous en savons déjà beaucoup sur les méthodes permettant d’améliorer le bien-être cognitif, physique et émotionnel des employés. Voici quelques recommandations à suivre afin d’éviter le burn-out :

Stimuler l’activité cérébrale

L’interaction entre activité physique, créativité et collaboration est primordiale. Il est ainsi avéré que le mouvement active le cerveau. Diverses études viennent régulièrement confirmer l’existence d’un lien entre le corps et l’esprit : l’Université de Stanford a notamment découvert que la marche améliorait la créativité de 60 % en moyenne. À l’inverse, la position assise a pour effet de ralentir l’activité cérébrale. Il est donc essentiel d’encourager les individus à abandonner les comportements passifs et sédentaires au profit d’une implication active propice à l’idéation. (Lire La science de la collaboration)

Steelcase Roam
La position perchée ou debout assure une participation active, tandis que l’utilisation de technologies collaboratives de dernière génération permet aux employés d’interagir avec les contenus. (Produits représentés : table Slim Steelcase Flex et support mobile Steelcase Roam conçu pour Microsoft Surface Hub 2S)

 Offrir des moments de répit

Nous savons également qu’il est impossible d’être concentré en permanence. Ainsi, les espaces de travail les plus performants favorisent les activités collaboratives tout en tenant compte des besoins individuels (lire : Nouveaux modes de travail. Nouvelles règles.). Par moments, il est essentiel de pouvoir s’isoler et laisser son esprit vagabonder. Car c’est justement pendant ces instants de solitude que le cerveau crée des connections permettant de générer de nouvelles idées et d’aborder les problèmes différemment.

Private Time

Les cabines permettent aux individus et aux équipes de se concentrer ou de collaborer au sein d’un espace ouvert. (Produit représenté : cabine Air³ d’Orangebox)

Private Time

Faciles à installer et à déplacer, les cabines indépendantes offrent un espace fermé à l’abri du bruit et des distractions au sein de l’espace de travail. (Produit représenté : cabine Officebricks)

Private Time

À l’abri des distractions visuelles, cette configuration dédiée au travail individuel permet aux utilisateurs de se concentrer. (Produit représenté : Lagunitas Focus Nook)

Private Time

Offrez de l’intimité aux individus et aux équipes grâce à des éléments faciles à reconfigurer. (Produit représenté : Steelcase Flex Collection)

Encourager le mouvement

Dans les années 1980, la montée en puissance du concept d’ergonomie a donné lieu à un grand nombre d’études sur le bien-être physique au bureau. Il s’est avéré que les sièges ajustables ne représentaient qu’une petite partie de la solution : les individus doivent avant tout être encouragés à changer de posture tout au long de la journée. Heureusement, nous disposons désormais de nombreux outils permettant aux employés de rester actifs au bureau.

Bouger !

En laissant les équipes déplacer leurs informations d’un espace à l’autre sans interrompre leur processus créatif, vous favorisez la participation active de tous pendant les réunions et facilitez la collaboration. (Produit représenté : support mobile Steelcase Roam conçu pour Microsoft Surface Hub 2S)

Bouger !

Faites bon usage de votre téléphone portable : la commande Active Touch sur les bureaux et les benchs réglables en hauteur peut être couplée à une application permettant de paramétrer ses changements de posture. L’utilisateur reçoit ensuite des rappels tout au long de la journée et peut suivre son activité dans le temps. (Produit représenté : application Steelcase Rise)

Bouger !

Créez des espaces flexibles : les bureaux, tables, tableaux blancs, chariots, séparateurs et accessoires mobiles faciles à réagencer permettent de passer aisément d’une activité à l’autre. (Produit représenté : Steelcase Flex Collection)

Favoriser les échanges

Le travail est une activité sociale. Pour être pleinement épanouis, les employés doivent pouvoir créer des liens avec leurs collègues et développer un sentiment d’appartenance. Ainsi, l’espace de travail constitue un outil essentiel au service de la cohésion.

Social Connections

Proposez toute une gamme d’espaces sociaux permettant aux individus de passer rapidement d’une réunion traditionnelle à une conversation informelle, et assurez-vous que ces espaces soient non seulement inspirants, mais aussi performants. (Produits représentés : Away from the Desk d’Orangebox, table Verlay, sièges Node)

Social Connections

Créez des espaces encourageant les échanges spontanés. (Produits représentés : système lounge Umami ; fauteuil, pouf et table Bolia)

Social Connections

Intégrez des outils technologiques qui rapprochent les collaborateurs de leurs collègues à distance.

Donner du sens au travail

De plus, nous savons que les individus sont plus investis lorsqu’ils comprennent la finalité de leur travail, qu’il s’agisse d’exercer une influence positive sur la société ou de contribuer à la stratégie globale de l’entreprise. L’espace de travail peut refléter les valeurs d’une organisation ainsi que les moyens mis en œuvre pour atteindre ses objectifs.

Pour en savoir plus sur la manière de concevoir des espaces favorisant le bien-être, lire Bien-être : une question fondamentale dans les archives du magazine 360°.

Laissez un commentaire

Histoires similaires

Espace de travail : le design au service du bien-être

Espace de travail : le design au service du bien-être

Miser sur le bien-être pour renforcer la fidélité et la motivation des employés.

Place à l’hypercollaboration !

Place à l’hypercollaboration !

Et si c’était l’espace qui s’adaptait aux individus et non l’inverse ?