Design

Mieux travailler : vers une nouvelle expérience employé

Quatre principes d’aménagement répondant aux nouveaux besoins des employés

Les individus de retour au bureau aspirent à une amélioration significative de l’expérience employé. Face à l’évolution des modes de travail et des besoins des entreprises, la conception des espaces tertiaires doit s’appuyer sur de nouveaux principes d’aménagement (Découvrez les nouveaux besoins des individus en lisant la campagne « Mieux travailler »). Avant la pandémie, les designers s’attachaient à créer des espaces capables d’attirer les meilleurs talents, de faciliter la collaboration et d’accroître la productivité. Aujourd’hui, ils doivent répondre à un éventail encore plus large d’exigences.

Besoins individuels et besoins collectifs

Favoriser équitablement le travail collectif et le travail individuel

Beaucoup sont convaincus que les employés veulent avant tout revenir au bureau pour pouvoir s’adonner à des activités de groupe. Or ils recherchent aussi un environnement propice à la concentration, qu’ils ne trouvent pas nécessairement chez eux pour diverses raisons (espace limité, distractions, etc.).

Les designers doivent donc trouver le juste équilibre entre les besoins des équipes et ceux des individus en créant des « quartiers » où il est possible de passer sans difficulté du travail collectif au travail individuel, et vice versa.

Espaces figés et espaces fluides

Concevoir des espaces plus flexibles et plus mobiles

Auparavant, la conception des espaces tertiaires reposait souvent sur une approche classique axée sur une architecture et des aménagements fixes. Cependant, l’agilité croissante des individus et des entreprises incite les designers à imaginer des espaces capables d’évoluer régulièrement au gré des besoins.

Espaces ouverts + espaces fermés

Plus d’espaces individuels fermés et d’espaces collaboratifs ouverts

L’expérience récente du télétravail et le retour au bureau d’une partie des employés ont mis en évidence de nouvelles tendances. Les employés qui effectuaient auparavant des tâches individuelles dans des open spaces très denses souhaitent désormais avoir accès, pour ce type de travail, à des espaces plus préservés afin de contrôler leur intimité et leur sécurité. Quant aux équipes, qui travaillaient jusqu’ici dans des salles de réunion, elles privilégient à présent les configurations plus ouvertes, pour des raisons de sécurité mais aussi pour pouvoir adapter leur espace facilement en fonction de leurs activités. Les designers devront imaginer des espaces collaboratifs ne comportant pas systématiquement une porte et quatre murs, et des espaces individuels un peu plus préservés.

Présence physique + outils numériques

Rendre la collaboration plus humaine grâce à la technologie

À l’avenir, les individus et les entreprises s’habitueront à une forme de travail hybride incluant télétravail et présence au bureau, les déplacements seront moins fréquents et la collaboration à distance sera monnaie courante. En conséquence, les designers devront créer des solutions de visioconférence non limitées aux ordinateurs portables ou aux téléphones, et il sera opportun d’intégrer des capteurs à l’infrastructure des bureaux afin d’orienter ces derniers vers des expériences de plus en plus axées sur les données et l’intelligence artificielle.

Laissez un commentaire

Histoires similaires

Le bureau hybride au banc d’essai

Le bureau hybride au banc d’essai

Afin de définir de nouvelles bonnes pratiques à l’ère du travail hybride, les chercheurs de Steelcase ont recueilli des données dans les espaces de collaboration haute performance du campus de l’entreprise à Grand Rapids.

Placer le bien-être au cœur de l’enseignement

Placer le bien-être au cœur de l’enseignement

En 2019, lorsque les chercheurs de Steelcase ont commencé à se pencher sur le sujet du bien-être dans l’éducation, ils ne pouvaient pas se douter que cette problématique prendrait de telles proportions au cours de leurs investigations.

La diversité dans le design : entretien avec Gabrielle Bullock

La diversité dans le design : entretien avec Gabrielle Bullock

En 1984, Gabrielle Bullock fut la deuxième femme noire diplômée du département architecture de la prestigieuse École de design de