Soyez Agile. Appropriez-vous l’espace.

Le quartier

Alors que les quartiers prenaient forme, l’équipe de Tom Hunnewell occupait déjà l’un des studios agiles. Ils ont constaté que travailler dans un environnement d’équipe ouvert au lieu de postes de travail en silo les aidait à résoudre les problèmes tout de suite sans avoir à planifier de réunions. L’ancien espace de l’équipe ne permettait pas de prendre un siège et de travailler côte à côte. Aujourd’hui, ils peuvent facilement poser des questions, aborder les obstacles et améliorer la vitesse de l’équipe.

«La vitesse mesure la quantité de travail effectuée dans un sprint», explique Tom Hunnewell. «Plus nous progressons dans le développement agile, plus nous allons vite et plus nous accomplissons de choses dans le même laps de temps.»

De plus, le fait de pouvoir déplacer le mobilier dans l’espace leur permet d’effectuer différentes étapes agiles sans avoir à demander l’aide de l’équipe des services généraux. Différentes configurations permettent le sprint (un cycle de travail avec des exigences spécifiques), la planification, les revues de sprint et le brainstorming.

L’équipe discipline de Tim Merkle était auparavant mobile. Elle a trouvé que le fait de se réunir et d’être physiquement au même endroit, dans des studios agiles, la rendait également beaucoup plus productive.

«La collaboration spontanée a explosé », explique Tim Merkle. «Nous avons commencé à itérer plus rapidement. J’ai vu un niveau d’expérimentation que je n’avais jamais vu auparavant. L’espace nous a permis de prototyper instantanément.»

Les studios agiles intègrent des espaces pour des réunions rapides, quotidiennes, directionnelles, connues sous le nom de réunions debout. Les tableaux blancs et les affichages numériques rendent l’information visible, pour s’assurer que tout le monde est sur la même longueur d’onde, et assurent la transparence du flux de travail.

L’équipe mutliprojets a expérimenté le processus et l’environnement, allant jusqu’à ajouter des roulettes aux bureaux pour les rendre mobiles. DeVries et son équipe voulaient éliminer la création de silos de connaissances qui peuvent faire traîner les projets en longueur. Si une seule personne possédait l’expertise nécessaire dans un domaine précis et qu’elle était occupée, en vacances ou malade, le travail s’arrêtait.

«Au lieu d’assigner une personne à un projet, nous assignons maintenant deux personnes. Parce que nous travaillons tous ensemble dans le studio agile, nous n’avons pas besoin d’organiser des réunions pour discuter et apprendre les uns des autres », explique Alan DeVries. « C’est l’acte délibéré de choisir de travailler ensemble qui nous a permis d’éliminer les silos et d’accélérer nos projets. »

Les trois équipes ont également découvert qu’elles choisissaient différents espaces pour se concentrer sur leur travail en fonction de leur processus. L’équipe axée sur la méthode Agile de Tom Hunnewell a constaté qu’un travail de développement ciblé se produisait dans le studio agile. Lorsqu’ils devaient prendre un appel ou assister à un webinar, ils utilisaient une enclave à proximité. Les membres de l’équipe discipline de Tim Merkle utilisent un studio agile pour effectuer un travail individuel et une salle de réunion pour certains types de collaboration externe.

Si certains projets voient leur priorité changée, le quartier adjacent peut facilement accueillir des intervenants extérieurs, de façon temporaire.

Impliquer le client

Il est fondamental pour réaliser un travail agile d’entretenir un lien avec le client pour mieux le comprendre. Les trois équipes ont dit avoir réquisitionné un siège lounge au cours de leur expérience pour impliquer les clients de façon plus informelle et mieux comprendre leurs besoins. Les designers ont transformé ces espaces informels en un porche placé devant chaque studio agile.

«Cet endroit décontracté pour créer du lien est devenu un point central de la collaboration. Au lieu de bloquer 30 minutes sur votre calendrier, vous passez cinq minutes à converser sans même vous en rendre compte », explique Tim Merkle. « Ce fut une révélation de voir que quelque chose d’aussi petit pouvait avoir un tel impact. »

En déplaçant cet espace du milieu ou de l’arrière du studio agile vers l’avant, une véritable révolution a eu lieu. Les individus n’avaient pas l’impression de s’immiscer dans l’espace de l’équipe. L’emplacement évitait les distractions tout en éliminant les obstacles à la collaboration.

Les équipes peuvent accueillir de manière informelle des clients ou des personnes externes au niveau du Porche.

Chapitre suivantLes espaces communautaires, le lien et le refuge
Chapitre précédentConcevoir pour la méthode Agile

Laissez un commentaire