Espaces informels

Ce que recherchent les collaborateurs

Les employés savent qu’ils ne veulent pas d’espaces fades et uniformes où les idées se meurent.

Une étude mondiale menée récemment par Steelcase a montré que même si 77 % d’entre eux ont leur propre poste de travail, la grande majorité (87 %) consacre deux à quatre heures par jour à travailler ailleurs. Nous voulions savoir pourquoi ils quittent leur bureau et quels types d’espaces ils recherchent. Suffitil d’ajouter des canapés et un bar pour leur offrir l’espace de travail qui leur convient?

Il s’avère que la monotonie est un énorme facteur de démotivation— un peu plus de la moitié des personnes interrogées (51 %) disent avoir besoin de s’évader de leur environnement pendant leur journée de travail, qu’elles soient seules ou avec d’autres. Elles recherchent également des relations plus étroites avec leurs collègues, et 43 % pensent que les espaces informels peuvent renforcer la confiance.

Désir contre réalité

Les salariés attribuent des notes médiocres aux espaces informels que leurs entreprises leur proposent aujourd’hui.

Le facteur âge

Les anciennes et jeunes générations disent aimer les espaces informels et les utiliser régulièrement, mais pour des raisons différentes. Les Millennials sont plus susceptibles d’utiliser les espaces de restauration pour travailler, alors que les générations plus âgées les préfèrent pour la collaboration et la socialisation.

Les salons sont utilisés par les Millennials comme des espaces intimes tandis que les générations plus âgées les occupent à des fins de socialisation. Les Millennials sont également plus susceptibles d’utiliser plusieurs espaces informels et de moduler leur mobilier, alors que leurs aînés ont tendance à choisir leurs endroits préférés et à ne toucher à rien.

Le changement de culture

En Chine et en Inde, les employés passent beaucoup moins de temps sur leur poste de travail principal que dans d’autres pays. Les entreprises semblent plus en avance et leur offrent plus d’espaces informels.

L’Inde et la Chine proposent également le plus faible pourcentage de postes de travail « Je/Attribué » et le plus fort pourcentage d’espaces de travail « Nous/Attribué » et « Nous/Partagé », ce qui favorise davantage la mobilité.

Les entreprises aux États-Unis et en Allemagne sont plus traditionnelles et proposent considérablement plus de postes de travail « Je/Attribué ».

Plus il y en a, mieux c’est

Il n’y a rien de vraiment surprenant au fait que les entreprises offrant des espaces plus décontractés et inspirants sont perçues comme nettement plus avant-gardistes que les autres.

Hiérarchie des besoins au bureau

Les individus ont des besoins de base comme la nourriture, l’eau et la sécurité, et des besoins différents au travail.

Selon notre étude, la plupart des entreprises offrent la technologie et la possibilité de travailler dans des espaces informels. Mais ce qui manque, c’est le type d’espaces capables de favoriser le bien-être physique, cognitif et émotionnel.

Laissez un commentaire

Histoires similaires

Steelcase fait l’acquisition d’Orangebox, designer et fabricant britannique de mobilier

Steelcase fait l’acquisition d’Orangebox, designer et fabricant britannique de mobilier

Steelcase Inc. (NYSE : SCS) a annoncé aujourd’hui le rachat d’Orangebox Group Limited, designer et fabricant britannique de mobilier répondant

Renaissance du bureau

Renaissance du bureau

Un mouvement d’ampleur redéfinit actuellement l’espace de travail : les entreprises passent aujourd’hui d’une simple attention portée à l’efficacité à une approche pluraliste prenant en compte le bien-être physique, cognitif et émotionnel. Face à une recherche de talents internationalisée et à un besoin croissant d’engagement, les espaces se font de plus en plus informels, authentiques et stimulants.

NeoCon 2019 : quoi de neuf ?

NeoCon 2019 : quoi de neuf ?

La famille de marques et de partenaires de Steelcase offre aux équipes, aux individus et aux designers plus de choix et de contrôle que jamais.