Espaces informels

Un design unique et une expérience sensorielle : entretien avec le PDG de Bolia

Découvrez comment l’entreprise danoise popularise le nouveau design scandinave auprès des particuliers et des entreprises.

Lars Lyse Hansen, PDG de Bolia.com International, est une personnalité hors du commun. À la tête de l’entreprise danoise depuis plus de dix ans, cet entrepreneur technophile et touche-à-tout est également un passionné d’alpinisme et de musique. Bolia, qui s’inscrit dans la tradition du design scandinave, est connue pour ses matériaux durables et son artisanat de qualité. Mais l’entreprise se distingue également par son appétence pour les nouvelles technologies et par sa volonté d’offrir une expérience sensorielle à ses clients, laquelle inclut le toucher, l’ouïe, l’odorat, la vue, et même le goût.

Bolia a récemment renforcé son partenariat avec Steelcase afin de proposer une sélection de produits sur les marchés B2B dans les régions Amériques et Europe. L’équipe 360 a rencontré          Lars Lyse Hansen chez lui, au Danemark, où il vit avec son épouse et leurs trois enfants. Dans cet entretien, le PDG dévoile la recette du succès de son entreprise.

360 : L’esthétique de vos produits met l’accent sur le raffinement, le confort et la convivialité. Comment décririez-vous votre philosophie ?

Lars Lyse Hansen : Elle puise ses racines dans la grande tradition de l’artisanat danois, vieille de plus d’un siècle. Toutes nos créations associent la beauté du design à la durabilité et à la fonctionnalité. Nous tenons à développer des produits de qualité, agréables à regarder et plaisants à utiliser.

Nous mettons aussi un point d’honneur à explorer d’autres horizons, car en Scandinavie, le design nordique est tellement omniprésent qu’on en oublie parfois de faire preuve d’ouverture. C’est pourquoi nous proposons à des designers du monde entier de travailler avec nous. Notre collaboration avec un duo de designers japonais, par exemple, a produit un résultat fascinant.

Bolia présente une nouvelle collection d’automne au style épuré et authentique, créée à partir de matériaux naturels conformes à l’esprit scandinave. (ci-dessus : sofa North, table Mix, suspensions Grape et lampadaire Bureau)

Bolia s’engage à créer des produits capables de réussir les tests de durabilité les plus stricts au monde. (ci-dessus : fauteuil Carmen)

Plus de 90 % de tous les produits Bolia sont fabriqués en Europe. (ci-dessus : fauteuil Soul, étagère Quadro)

360 : Quelles évolutions avez-vous observées depuis que vous êtes à la tête de Bolia ?

LLH : L’entreprise a été créée en 2000 et je l’ai rejointe en 2005. À l’époque, notre siège social employait dix personnes et nous avions une culture très entrepreneuriale. Nous avons toujours privilégié une approche fondée sur le web : que nous vendions via nos magasins, sur Internet ou par l’intermédiaire de nos revendeurs, nous passons systématiquement par la même plate-forme en ligne. De plus, nos meubles sont fabriqués sur commande, ce qui nous offre une grande flexibilité.

Cependant, si la plate-forme n’a pas changé, nous avons connu par ailleurs de nombreuses évolutions. En 2005, nous nous sommes tournés vers le design, alors que nous étions plutôt une entreprise technologique. Nous avons commencé à collaborer avec des designers, à développer notre réseau de magasins et à travailler à notre expansion. Aujourd’hui, nous possédons
58 points de vente et des boutiques en ligne dans 32 pays européens, auxquels s’ajoutent plus de 500 revendeurs répartis dans une cinquantaine de pays du monde entier. Mais malgré cette croissance, notre culture est toujours celle d’une petite entreprise et nous prenons des décisions rapidement. Nous allons toujours de l’avant : notre philosophie et notre activité évoluent sans cesse, tout comme nos collaborateurs. C’est ce qui fait notre force.

Dotée d’une forte identité nordique, Bolia crée des atmosphères chaleureuses grâce à des matériaux nobles et originaux. (ci-dessus : table Comb, fauteuils Philippa, canapé Pepe)

Bolia s’assure que ses produits sont fabriqués dans le respect de l’environnement et des individus en privilégiant des matériaux naturels, authentiques et durables. (ci-dessus : fauteuil Cloud, table basse Tuk )

360 : En octobre dernier, vous avez entrepris l’ascension du
mont Fuji, au Japon, avec votre fils. Comment en êtes-vous venu à pratiquer un sport si exigeant ?

LLH : J’ai découvert l’alpinisme en 2009, au moment de la crise financière. J’avais besoin de m’aérer l’esprit. C’est à cette période que j’ai gravi le Kilimandjaro. Lorsque je suis rentré chez moi, ma femme m’a dit que cette expérience m’avait bonifié. Je me suis alors pris de passion pour l’aventure, les autres cultures et le voyage. Depuis, je pars en expédition une fois par an. C’est une manière de tester mes limites, et la souffrance que je ressens dans l’effort m’apprend à apprécier les petits plaisirs de la vie.

Lyse Hansen, en 2011, après l’ascension de l’Aconcagua (6961 m), en Argentine

360 : Bolia se démarque en offrant à ses clients une véritable expérience sensorielle. On trouve dans vos magasins, en plus de votre magnifique mobilier, des parfums, de la musique ou encore du café et des chocolats biologiques. Pourquoi est-il si important pour vous de flatter tous les sens ?

LLH : Pour être sûr de bien communiquer l’image de votre marque, vous devez vous poser des questions un peu étranges : quelle sont ses sonorités ? Quel est son goût ? Quelle est son odeur ? Quelle sensation produit-elle au toucher ? Nous nous sommes donc posé ces questions, et nous avons abouti à un son, un toucher et un parfum spécifiques. Aujourd’hui, les cinq sens sont très présents dans notre travail. Dans nos magasins, nous laissons à nos clients le temps de se relaxer et de regarder autour d’eux. Nous partageons notre musique sur SoundCloud et sur Spotify. Notre objectif est de développer la confiance envers notre marque.

360 : Votre partenariat avec Steelcase a débuté en Europe et s’est récemment étendu à la région Amériques. Comment expliquez-vous le succès de cette collaboration ?

LLH : Nos deux entreprises accordent une grande importance à la qualité des produits et au bien-être des individus. Les espaces de travail ont changé : ils sont aujourd’hui plus informels et multifonctionnels. Je pense ainsi que l’offre de Steelcase et de Bolia, qui met l’accent sur la convivialité, le confort et l’esthétique, est tout à fait dans l’air du temps. Et au-delà de nos points communs, nos différences nous rendent complémentaires : Steelcase connaît très bien les employés et les espaces de travail, tandis que nous sommes des spécialistes du design résidentiel et des ambiances « cosy ». Nous formons ainsi un duo détonnant !

Actuellement, Bolia possède 58 magasins et boutiques en ligne dans 32 pays d’Europe, auxquels s’ajoutent plus de 500 revendeurs répartis dans une cinquantaine de pays du monde entier. L’entreprise a en outre récemment conclu un partenariat mondial avec Steelcase. (ci-dessus : chaise Beaver)

360 : Vous travaillez avec de nombreux designers, certains mondialement célèbres, d’autres encore méconnus. Comment aidez-vous les nouveaux venus à se faire un nom ?

LLH : Depuis 2007, nous invitons des jeunes talents du monde entier à participer aux Bolia Design Awards, qui offrent au produit gagnant une place dans notre collection, aident les meilleurs candidats à percer sur le marché et, bien sûr, nous permet de découvrir les vedettes de demain et de les intégrer à notre équipe.

360 : Bolia a été créée en 2000. À l’époque, vous étiez déjà présents sur Internet. Mais avec la sortie du premier iPhone en 2007, beaucoup de choses ont changé. Comment avez-vous réussi à maintenir le cap ?

LLH : Nous sommes une entreprise à mi-chemin entre le design et les nouvelles technologies. Ces deux secteurs ont un point commun : la créativité. Afin de tirer parti des évolutions technologiques, nous ne nous reposons jamais sur nos lauriers. Nous sommes comblés par notre collection actuelle, mais nous savons que la prochaine sera encore plus belle. Notre plate-forme informatique est la meilleure que nous ayons jamais développée, mais ce n’est qu’un début.

360 : Où votre équipe puise-t-elle l’inspiration ?

LLH : Actuellement, nous nous efforçons de repenser la manière dont nous parlons de la nature. Nous avons ainsi développé un discours authentique sur les matériaux que nous avons sélectionnés et sur la manière dont nous les utilisons pour mettre en scène la beauté de la nature à travers le design.

Associée au portefeuille de Steelcase, la collection Bolia permet aux clients d’accéder facilement à un large choix de mobilier pour l’espace de travail. (ci-dessus : fauteuil C3)

360 : Votre espace de travail a-t-il un impact sur votre activité ?

LLH : Toutes nos fonctions centrales sont regroupées au Danemark. Pour moi, il est très important que notre siège social soit situé au-dessus d’un magasin Bolia. Ainsi, nos collaborateurs ont conscience que l’essentiel se joue non pas dans leur bureau, mais au rez-de-chaussée : c’est là que se trouvent nos clients, nos produits et nos commerciaux. Le magasin nous permet de tester des idées originales et d’être au contact de nos produits. Nous recevons des feed-back en permanence, ce qui est très enrichissant.

Et bien sûr, dans la mesure où nous nous positionnons sur le marché « lifestyle », il est essentiel pour nous d’offrir une expérience inspirante. C’est la raison pour laquelle nous réaménageons notre siège social et nos 58 points de vente à chaque nouvelle collection – c’est-à-dire deux fois par an, ce qui représente un investissement considérable. Notre espace de travail doit être aussi vibrant et moderne que nos magasins, c’est pourquoi nous tâchons de reproduire au sein de notre bureau l’ambiance qui règne dans nos points de vente, notamment à travers le café et la musique. Nous avons également introduit des objets plus surprenants : par exemple, une boule à facettes de150 cm de diamètre trône au milieu de notre salle du personnel. Il suffit donc d’éteindre la lumière pour transformer la pièce en boîte de nuit !

Pour en savoir plus sur la collection Bolia (canapés, fauteuils et tables) disponible via son partenariat avec Steelcase, cliquez ici


Lars Lyse Hansen est le PDG de Bolia International A/S. Il a connu une longue carrière dans le commerce de détail (en magasin et en ligne) en Europe, au Moyen-Orient et en Asie avant de prendre la direction de Bolia, contribuant aux excellents résultats de l’entreprise et à son expansion mondiale. Passionné de design nordique, Lars est également un fin mélomane et un alpiniste aguerri. C’est aussi un heureux père de famille, qui aime profiter de la vie avec son épouse, la photographe Christina Greve, leurs trois enfants et leurs deux chiens.

Laissez un commentaire

Histoires similaires

NeoCon 2019 : quoi de neuf ?

La famille de marques et de partenaires de Steelcase offre aux équipes, aux individus et aux designers plus de choix et de contrôle que jamais.

Steelcase fait l’acquisition d’Orangebox, designer et fabricant britannique de mobilier

Steelcase Inc. (NYSE : SCS) a annoncé aujourd’hui le rachat d’Orangebox Group Limited, designer et fabricant britannique de mobilier répondant

Le confort pour tous

Mitchell Gold et Bob Williams, co-fondateurs de l’entreprise de design et de fabrication de mobilier du même nom, basée en Caroline du Nord, nous expliquent comment l’objectif de leur entreprise, « le confort pour tous », guide toutes leurs actions.