Education

Éducation : les tendances d’avenir selon Jeff Selingo

Comment l’évolution du travail et les nouvelles technologies s’apprêtent à donner une importance inédite à l’espace.

Si les robots sont appelés à nous ravir nos postes, vers quel avenir la formation doit-elle évoluer ? Comment préparer au mieux les étudiants au travail du futur ? Comment l’intelligence artificielle et le big data vont-ils modifier les compétences indispensables, ainsi que les méthodes et les lieux d’apprentissage ? Toutes ces questions, Jeff Selingo les étudie depuis 20 ans. Auteur de trois ouvrages, dont un classé parmi les meilleures ventes du New York Times, il est aussi conseiller spécial et professeur de pédagogie appliquée à la State Arizona University, et professeur invité au Georgia Tech’s Center for 21st Century Universities.

L’équipe 360 a discuté avec Jeff Selingo de l’avenir de la formation et de la place centrale que les lieux d’apprentissage sont appelés à prendre.

LES TENDANCES À COURT ET LONG TERME

L’expert discerne quelques tendances qui auront selon lui un impact considérable sur le futur proche de l’éducation. Parmi elles, la maîtrise des données pour offrir un enseignement personnalisé. L’amphi bondé où des centaines d’étudiants apprennent la même chose de la même manière sera selon lui bientôt obsolète. Les enseignants utiliseront les outils en ligne pour suivre le parcours de chaque étudiant, anticiper les questionnements et repérer les concepts qui posent problème aux apprenants. Grâce aux données sur les résultats, les échecs, les emplois du temps et les matières principales, l’équipe éducative sera en mesure de proposer le meilleur programme à chaque étudiant, en s’appuyant sur le taux de réussite passé.

À plus long terme, Selingo situe les enjeux au niveau de la formation tout au long de la vie. « Actuellement, lorsque nous parlons de l’école, nous pensons à une étape qui intervient au début de l’existence et concerne donc les jeunes. Mais dans pratiquement tous les domaines, les nouvelles compétences à acquérir pour rester dans le coup nécessiteront un apprentissage tout au long de la vie. » Il imagine des écoles qui, partout dans le monde, créeraient des contenus pour apprendre en temps réel et se tenir à la page.

 

L’IMPACT DE LA TECHNOLOGIE

Pour l’analyste, l’intelligence artificielle (IA) et le big data sont en mesure de transformer radicalement le niveau supérieur de l’enseignement. L’IA pourrait selon lui permettre aux professeurs et aux assistants de dégager du temps, qu’ils pourront alors consacrer aux interrogations les plus fréquentes des étudiants et à la gestion des notes. Il pense également que les données pourront les aider à suivre et à prédire les résultats des étudiants, de manière à leur permettre de tirer le meilleur parti de leurs études. « Lorsqu’ils arriveront en première année, on pourra leur dire : “Voici ce que sont devenues les personnes qui sont entrées avec le même bagage que vous, avec des notes équivalentes et un choix de cours similaires. Si vous voulez amorcer une belle carrière dans quatre ans, voici donc les différentes voies qui s’ouvrent à vous.” »

CONSÉQUENCES SUR L’ESPACE

Si l’apprentissage en ligne aura toute sa place, Jeff Selingo est convaincu que le désir d’apprendre avec d’autres et en présentiel sera plus fort que jamais. Il imagine un avenir où les cours en ligne seront liés à une communauté d’apprenants et d’enseignants. Selon lui, l’espace évoluera pour s’accorder au besoin qu’éprouvent les individus de travailler ensemble à la résolution de problèmes, de faire des exercices en équipe et de socialiser.

Jeff Selingo a récemment publié un livre blanc dans lequel il examine en détail le futur de l’université en tant qu’espace (The Future of The Faculty Office, en anglais). Il y interroge Elliot Felix, fondateur du Brightspot Strategy, une entreprise de conseil en design basée à New York, ayant accompagné plus de 70 collèges.

« Le décalage entre les espaces offerts par les universités et les véritables besoins des personnes est de plus en plus visible, analyse le consultant. Il existe sans doute des moyens plus efficaces d’organiser et d’utiliser l’espace tout en continuant de permettre aux utilisateurs d’être productifs et impliqués. »


TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC (en anglais)

REGARDER LA VIDÉO (en anglais)

ÉCOUTER LE PODCAST (en anglais)

Laissez un commentaire

Histoires similaires

Concevoir des environnements d’apprentissage hybride

Concevoir des environnements d’apprentissage hybride

La crise que nous avons traversé a mis en lumière les avantages de l’apprentissage hybride dans l’Education.

Le COVID-19 accélère l’apprentissage hybride

Le COVID-19 accélère l’apprentissage hybride

La crise que nous avons traversé a mis en lumière les avantages de l’apprentissage hybride dans l’Education.