Education

Apprentissage hybride : trois concepts clés pour des espaces plus performants

Réduire l’écart entre les expériences d’apprentissage en présentiel et à distance

Ce fut un chemin semé d’embûches, mais en venant à bout des résistances à l’encontre des différents modèles d’enseignement hybride, la pandémie a créé des opportunités sans précédent dans le domaine de l’apprentissage (à tous les niveaux et dans tous les types d’institutions, de la crèche à l’entreprise).

« Ces deux dernières années, la communication, la collaboration et l’apprentissage à distance nous ont posé de grandes difficultés. Dans le même temps, nous sommes devenus des adeptes de la téléconférence : c’est grâce à cette technologie que nous avons pu rester en contact tout au long de la pandémie », observe Tim Elms, l’un des directeurs de l’entité Steelcase Learning.

« Nous pouvons nous appuyer sur ces compétences au moment où nous nous retrouvons. Si cette transition nous a avant tout permis de mesurer le besoin d’interactions en face à face, elle nous a également appris à intégrer des participants à distance à nos réunions. Cette manière d’inclure les collègues distribués et de solliciter leur contribution active est devenue la norme. Il s’agit d’un nouveau modèle d’apprentissage et de collaboration qui n’est pas près de disparaître. »

« L’avènement du travail hybride nous place face à de nouveaux défis, poursuit Tim Elms. Il n’existe pas de solution miracle. Cependant, en nous penchant sur ces difficultés et en écoutant nos partenaires des secteurs de l’éducation et de la technologie, nous avons réussi à mieux appréhender les grands changements à l’œuvre. Nous nous sommes appuyés sur ces nouvelles connaissances pour créer des espaces inspirants qui offrent une expérience optimale à tous les apprenants, où qu’ils se trouvent. »

L’approche consistant à combiner des cours en présentiel avec un apprentissage à distance, qu’il ait lieu à domicile ou dans un espace tiers, est désormais couramment qualifiée d’« hybride ». À l’heure où l’apprentissage en personne redevient possible, de nombreuses institutions peinent à identifier un modèle hybride qui leur convienne.

Relever les défis du travail hybride

L’émergence du travail hybride est un bouleversement majeur dont les vastes répercussions ne peuvent être ignorées.

La création d’environnements d’apprentissage hybrides efficaces nécessite une intégration technologique qui dépasse la simple acquisition du matériel, des connecteurs et des câbles adaptés. Pour autant, aucune technologie, aussi avancée soit-elle, ne peut répondre à elle seule à tous les enjeux du travail hybride. Il arrive même que la technologie, loin d’apporter la solution recherchée, fasse en réalité partie du problème. En effet, les écrans sont susceptibles d’éloigner les étudiants les uns des autres. Dès lors, l’apprentissage virtuel peut être source d’isolement, et les apprenants peuvent facilement se sentir perdus lors des visioconférences regroupant un grand nombre de participants.

Pour que l’apprentissage hybride soit un succès, l’expérience physique et l’expérience virtuelle doivent cohabiter au sein d’un même espace, à la manière des appels et des SMS sur un téléphone portable. Il n’est possible d’atteindre cet objectif qu’en améliorant la performance du bâti.

Si nous voulons vivre des expériences d’apprentissage plus riches, nous devons intégrer des technologies efficaces et intuitives aux espaces dédiés. Ces derniers doivent offrir une expérience équitable à tous les participants, qu’ils soient sur place ou à distance. Et chacun, où qu’il se trouve, doit pouvoir être vu et entendu.

Autre évolution importante : les apprenants introduisent certains éléments propres à la téléconférence dans les espaces d’apprentissage. Ainsi, même en présentiel, ils souhaitent pouvoir utiliser facilement des fonctionnalités de messagerie instantanée et de partage de contenus numériques. Cette utilisation avancée de la technologie nécessite un accès à la connectique et de grands écrans.

Malheureusement, la plupart des salles de classe n’ont pas été conçues pour être équipées de la sorte. Par ailleurs, alors que le développement des activités en ligne conduit à consacrer plus de temps aux interactions virtuelles dans les salles de classe, les espaces adjacents (laboratoires et bibliothèques, par exemple) commencent aussi à changer de fonction.

Éclairage, caméras, son et contenus

« Lorsqu’une personne suit un cours à distance, son expérience est généralement dégradée, explique Tim Elms. Elle ne sait pas si les autres participants peuvent l’entendre et la voir, ni si elle va pouvoir suivre les interactions dans la salle. Ces obstacles créent un clivage entre les apprenants en présentiel et ceux à distance, avec de graves conséquences sur l’apprentissage. »

Afin de résoudre ce problème, les architectes d’intérieur et les designers doivent se glisser dans la peau d’un réalisateur de film pour penser à optimiser l’éclairage, l’emplacement des caméras, la qualité du son et le partage de contenus.

Trois principes essentiels

Steelcase a étudié la manière de créer des espaces hybrides plus performants. Trois grands principes ressortent de ses travaux de recherche :

Inclusion

Faites tomber les barrières qui séparent les participants en présentiel de ceux à distance. Assurez-vous que tout le monde ait la même capacité à être vu et entendu, à partager des contenus et à formuler des suggestions.

Points importants :

  • Optez pour un mobilier flexible et des écrans mobiles : les personnes présentes pourront ainsi se déplacer librement dans la salle, et les écrans affichant les participants à distance ne seront pas systématiquement au centre de l’attention.
  • Facilitez l’utilisation d’appareils individuels et partagés qui permettent aux collègues à distance d’identifier les personnes et de lire les expressions de leur visage.
  • Choisissez un éclairage flatteur pour les personnes filmées.
  • Tenez compte de tous les éléments ayant un impact sur l’acoustique : les dimensions de l’espace, les séparations, les finitions et l’orientation des micros et des haut-parleurs. Tous les participants, où qu’ils se trouvent, doivent pouvoir être vus et entendus.

Motivation

Créez un éventail de configurations inspirantes, confortables et propices à la collaboration.

Points importants :

  • Concevez des aménagements qui offrent une visibilité optimale des individus (à distance et en présentiel) et des contenus (numériques et analogiques) afin de garantir une participation équilibrée.
  • Sélectionnez des plates-formes logicielles et des technologies intégrées qui permettent d’afficher séparément les individus et les contenus, créant ainsi une expérience plus équitable pour les participants à distance.
  • Tenez compte du champ de la caméra (90 à 120°) pour que les individus et les contenus puissent être vus par les participants à distance.
  • Intégrez des caméras pour tableaux blancs ou des tableaux blancs numériques, lesquels offrent un accès équitable aux informations et sont adaptés à de nombreux modes de collaboration.

Simplicité

Concevez un large éventail d’expériences physiques et virtuelles simples et intuitives.

Points importants :

  • Facilitez les transitions entre les différents écrans et interfaces.
  • Choisissez du mobilier facile à déplacer, qui simplifie les transitions et offre à l’ensemble des participants, sur place comme à distance, une bonne visibilité sur les individus et les contenus.
  • Créez diverses expériences technologiques s’appuyant sur différents appareils et plates-formes logicielles.​

Des espaces adaptés à l’apprentissage hybride

En s’appuyant sur son expérience et ses travaux de recherche, Steelcase a créé quatre applications intégrant avec succès la technologie afin de faciliter l’enseignement et l’apprentissage hybrides.

PLUG AND PLAY +
Dans la salle Plug and Play +, de nombreuses zones d’activités permettent aux apprenants de choisir l’espace le plus adapté à un type d’apprentissage donné (seul, en binôme, en équipe ou en groupe, avec ou sans participants à distance). Polyvalent et mobile, le mobilier s’adapte à différents modes d’apprentissage, tout en permettant aux participants à distance de voir tout le monde.
SALLE ZOOM
Dans la salle Zoom, les apprenants peuvent passer d’une activité à une autre en toute simplicité. Il s’agit d’un petit espace ne pouvant accueillir qu’une douzaine de personnes en présentiel, mais capable d’inclure simultanément un public virtuel beaucoup plus large.
LABORATOIRE D’APPRENTISSAGE NUMÉRIQUE
Dans ce laboratoire numérique, les apprenants s’adonnent à la co-création en petits groupes, qu’il s’agisse de collaboration en personne ou hybride. L’apprentissage permet de passer facilement du mode « cours » au mode « projet », le but étant de favoriser l’implication des apprenants dans le cadre de petits groupes en facilitant la concentration.
STUDIO D’APPRENTISSAGE
Dans ce studio, l’accent est mis sur l’apprentissage interactif et collaboratif. L’enseignement a lieu en groupes ou entre pairs. La technologie est conçue pour atténuer la disparité de présence et améliorer l’expérience virtuelle. En permettant de commander quatre angles de caméra différents, elle inclut les participants à distance à tous les modes d’apprentissage.

Il est possible de faire encore mieux. Nous pouvons vous aider.

Comment créer des solutions hybrides efficaces pour votre organisation ? Inscrivez-vous à une visite virtuelle et découvrez nos nouveaux espaces d’apprentissage hybride (en anglais).

Laissez un commentaire

Histoires similaires

E-sport : votre campus est-il prêt ?

E-sport : votre campus est-il prêt ?

Il est temps d’imaginer des espaces adaptés à l’e-sport.

Sport électronique : créer des espaces attractifs

Sport électronique : créer des espaces attractifs

Le monde de l’e-sport gagne en importance. Savoir jouer permet d’acquérir des compétences utiles qui vont au-delà du jeu.

Quand tradition rime avec modernité

Quand tradition rime avec modernité

L’Université de Glasgow mise sur l’innovation pour apprendre, travailler et vivre ensemble.