Créativité

Comment le groupe BMW encourage l’innovation

Plus grand constructeur de voitures de luxe au monde, le groupe BMW doit en grande partie sa réussite à sa créativité. Avec un siècle d’existence, l’entreprise peut se targuer d’une impressionnante tradition d’innovations.

Alors qu’une vague de transformations bouleverse l’industrie automobile, il est plus important que jamais pour BMW d’accélérer le rythme de ses innovations. La conduite autonome devrait, par exemple, provoquer plus de transformations au cours des 10 prochaines années qu’au cours des 30 dernières. Et la généralisation imminente des voitures sans chauffeur signifie qu’il faut d’ores et déjà se préparer à de nouvelles attentes de consommation, à un nouveau marché international et à l’arrivée de nouveaux concurrents comme les entreprises de haute technologie.

Pour conserver son avance, BMW a compris qu’il fallait accélérer le processus d’innovation et adopter une approche plus systématique. Ils ont aussi compris que l’espace de travail pouvait jouer un rôle essentiel dans cet effort.

Innovationswerk, à quelques rues au nord du siège de l’entreprise à Munich, est un nouveau pôle dédié à l’innovation. Avec l’aide de Die Planstelle, le partenaire de BMW concernant la stratégie spatiale, Steelcase et IDEO ont conçu des espaces pour les équipes transverses dédiées à l’étude des voitures du futur. Ici, les principaux modes du travail créatif (concentration, collaboration, socialisation et repos) sont à l’honneur.

« Nous voulions créer un espace permettant d’innover et de mettre l’usager au centre. Et c’est exactement ce que cet espace accompli », dit Sebastian Schelper, qui a dirigé Innovationswerk de 2013 à 2016.

Future is Creative_BMW_02

Un espace humain

Comme l’explique Sebastian Schelper, afin d’encourager la fluidité de la réflexion, il n’y a aucun mur à angle droit à Innovationswerk. Des matériaux naturels comme le bois ont été associés à des surfaces industrielles comme les sols en béton. Le mobilier a été soigneusement choisi pour apporter des couleurs et des textures stimulantes. Plus important encore, Innovationswerk a été conçu pour soutenir le processus créatif de façon holistique à travers tout le spectre des besoins professionnels. « C’est un espace humain », conclut tout simplement Sebastian Schelper pour expliquer la réussite de cet espace.

Au coeur du centre se trouvent trois grandes salles fermées. Elles permettent aux équipes de travailler sur des projets pour des périodes allant de plusieurs mois à un an. De grands tableaux intégrés permettent de donner de la visibilité aux photos, notes, croquis, réactions et idées. Comme l’ont montré nos recherches préliminaires, cette richesse informationnelle est une source de motivation. Ces tableaux permettent aussi aux équipes de s’immerger dans un contexte concret. Ils servent de toiles interactives réunissant plusieurs flux d’informations servant de points de départ de la réflexion.

À proximité, un petit « labo » permet de rapidement créer des prototypes tandis qu’une salle de vidéoconférence facilite la connexion avec des collaborateurs et des experts extérieurs.

« Nous voulions créer un espace permettant d’innover et de mettre l’usager au centre. Et c’est exactement ce que cet espace accompli. »

Sebastian SchelperDirigeur
Innovationswerk de 2013 à 2016

Pour le travail individuel et collectif

À proximité des grandes salles projet se trouve un open space où de plus petits groupes peuvent se réunir pour travailler sur des questions spécifiques. Une équipe entière peut utiliser cet espace comme zone secondaire de travail si l’envergure de la mission dépasse les possibilités de la salle projet ou si elle veut avoir un nouveau point de vue. Il y a beaucoup d’espaces disponibles pour tous types de prototypes, y compris pour une voiture.

De taille plus réduite, la salle de médiation est pourtant tout aussi essentielle pour le processus créatif. Elle offre une vue sur la nature alentours. « Quand on travaille avec un tel volume d’informations, il est courant de se sentir dépassé, explique Sebastian Schelper. Vous pouvez vous rendre dans la salle de méditation pour faire une pause, rassembler vos esprits ou vous mettre à l’écoute de vos intuitions. Vous pouvez même y faire la sieste. Cela fait partie de l’écosystème d’espaces dont les individus ont besoin. »

Future is Creative_BMW_03

Près de l’entrée se trouvent une cuisine et une zone de détente. C’est un espace pour la collaboration informelle et la socialisation avec ses coéquipiers mais aussi avec les personnels d’autres sites de BMW utilisant l’Innovationswerk comme espace de travail secondaire. Le centre possède « une force d’attraction », comme le dit Sebastian Schelper, et les interactions fortuites permettent d’acquérir de nouvelles connaissances et de nouveaux points de vue.

Chaque espace d’Innovationswerk est essentiel pour le processus de travail créatif, mais c’est avant tout leur proximité immédiate qui leur donne cette dimension holistique. Quand les espaces sont trop éloignés les uns des autres, remarque Sebastian Schelper, ils sont parfois délaissés. Il en résulte que des aspects importants du travail créatif sont négligés. Encourager le travail créatif signifie permettre une variété de modes de réflexion sans en prioriser aucun.

« La leçon que j’ai retenue de ce projet est que pour être créatif il faut une combinaison de réflexion analytique et de liberté d’inspiration et d’intuition, conclut Sebastian Schelper. C’est la rencontre de ces deux éléments qui est encouragée par cet espace. C’est ce qui en fait une réussite. »

Laissez un commentaire

Histoires similaires

Le nouvel espace agile de VodafoneZiggo

Le nouvel espace agile de VodafoneZiggo

La coach en transformation agile de VodafoneZiggo nous explique en quoi le nouveau siège social de la société, aux Pays-Bas, promeut des processus et une culture agiles.