Apprentissage actif

Un espace à l’essai : l’Université d’Amsterdam imagine sa future bibliothèque

Au bout de presque 400 ans d’existence, on peut dire que la tradition fait partie intégrante de l’ADN d’une université. Mais de nos jours, le succès des instituts de formation, anciens comme récents, dépend de la façon dont ils anticipent et satisfont les besoins et les attentes des étudiants du XXIe siècle.

Depuis sa création en 1632, l’Université d’Amsterdam développe une vision exhaustive et progressive de l’apprentissage. C’est aujourd’hui l’une des plus grandes et des plus vieilles universités des Pays-Bas, et l’une des plus réputées d’Europe. Ses quatre campus accueillent 30 000 étudiants, 6 000 salariés et 3 000 doctorants qui étudient et travaillent dans des domaines divers, mais se retrouvent tous dans une culture encourageant l’excellence et la curiosité.

Ces deux valeurs se sont imposées comme une évidence lorsque la direction de l’université a commencé à esquisser les plans de la nouvelle bibliothèque, qui doit ouvrir ses portes en 2022 dans un ancien hôpital entièrement rénové, en plein cœur d’Amsterdam. Dès le début, les designers ont voulu créer bien plus qu’un lieu où emprunter des livres et consulter des bases de données. Leur objectif : aménager un centre d’apprentissage qui puissent répondre aux exigences de la recherche moderne comme aux besoins de collaboration. L’endroit devait en outre être confortable et accueillant, afin d’inciter les étudiants à s’y rendre pour étudier individuellement ou travailler en groupe.

Une visite au Learning and Innovation Center de Steelcase à Munich a ouvert des horizons insoupçonnés. Les responsables du projet ont alors demandé à Steelcase Education et à son partenaire néerlandais OCS+ de les aider à transformer un vieux laboratoire informatique délaissé du centre d’apprentissage de la bibliothèque, sur le Roeterseilandcampus, en un espace pilote où tester des concepts, des configurations et du mobilier et en évaluer le potentiel pour la future bibliothèque.

« On ne construit une bibliothèque qu’une fois tous les 100 ans environ, autant faire en sorte qu’elle soit aussi efficace que possible pour les décennies à venir, commente Morloes van Wagtendonk, cheffe de projet chargée de l’architecture d’intérieur. La collaboration avec Steelcase a été très précieuse. Ils ont une solide expérience des espaces d’apprentissage, et l’habitude de travailler avec des étudiants et des universités. C’est un gros atout. J’ai collaboré par le passé avec des entreprises qui vendaient du mobilier mais qui connaissaient mal le domaine de l’éducation, ses besoins, son évolution. »

Morloes van Wagtendonk et son équipe souhaitaient avant tout un espace pilote extrêmement adaptable. Ils voulaient absolument pouvoir tester les différentes possibilités d’utilisation de la pièce en fonction des divers objectifs – concentration individuelle, collaboration, tutorat ou cours en classe. « C’est le genre de flexibilité que nous recherchions », confirme la cheffe de projet.

360 Mgazine Education Putting Space to the Test

« Différent, et plus agréable »

Steelcase a utilisé des éléments de mobilier faciles à déplacer pour aménager un espace pouvant accueillir jusqu’à 50 étudiants en même temps, selon des configurations adaptées à diverses activités. Des tables Verb avec prises intégrées permettent aux étudiants de passer facilement d’un travail individuel à un projet de groupe. L’espace s’adapte instantanément aux besoins grâce aux écrans latéraux : il suffit de les retirer pour collaborer, ou de les tirer aux extrémités de la table pour avoir un peu d’intimité. Spécialement conçues pour les espaces d’apprentissage, les sièges Node, munis de roulettes, peuvent être déplacés ou rassemblés pour travailler en groupe. Les tableaux blancs, idéalement proportionnés pour un usage individuel, mais suffisamment grands pour le partage en équipe, ainsi qu’un écran de belle taille au mur, permettent de partager des informations à des classes entières ou de grands groupes. Dans toute la pièce, des couleurs lumineuses diffusent une atmosphère vibrante et optimistes, tandis que d’immenses fenêtres inondent les lieux de lumière naturelle.

360 Mgazine Education Putting Space to the Test

Des schémas affichés aux murs encouragent les étudiants à déplacer le mobilier pour utiliser l’espace à leur guise. Avec un environnement aussi agile, la pièce est même parfois réservée pour d’intenses sessions de « skunkworks » auxquelles participent des professionnels issus d’entreprises ou d’organisations extérieures. Une façon de confronter les étudiants à la résolution collaborative de problèmes en conditions réelles sans bouger de l’école.

Un tableau blanc « spécial graffiti » a été mis en place pour recueillir les avis. On y trouve des retours élogieux : « Parfait ! », « J’adore ! », « Magnifique ! » ou encore « Merci pour ce très bel endroit ! » Maya Moreno, étudiante en troisième année d’économie et de commerce, vient souvent étudier dans cet espace qui offre des avantages introuvables ailleurs sur le campus.

360 Mgazine Education Putting Space to the Test

Elle apprécie tout particulièrement les tableaux, un outil précieux lorsqu’elle travaille sur un problème complexe avec des camarades. Elle salue également l’omniprésence des prises, « très pratiques », ainsi que le confort des sièges, faciles à déplacer et équipés de tablettes suffisamment larges pour son ordinateur. Il lui arrive souvent d’en installer un devant une fenêtre, pour pouvoir regarder dehors lorsqu’elle travaille. « C’est tellement plus agréable de ne pas se sentir enfermé ! » Et surtout, ici, « on est autorisé à parler et à travailler ensemble ». Une liberté qui, selon elle, fait toute la différence avec les autres espaces d’étude du campus. « Même quand nous restons assis à travailler sur nos devoirs sans parler, le simple fait de pouvoir le faire change tout. C’est tout de suite plus sympa. »

De son côté, Madame Van Wagtendonk, très satisfaite de ce laboratoire de concepts, est également ravie de la manière dont Steelcase Education l’a aidée à valoriser une salle sous-exploitée. « La pièce est très appréciée, affirme-t-elle. Elle n’est jamais vide. Certains jours, c’est très calme. Et d’autres, quand vous entrez, vous voyez des étudiants en train de travailler ensemble. Nous avons atteint notre objectif et à l’avenir, nous aménagerons d’autres espaces polyvalents comme celui-là. »
360 Mgazine Education Putting Space to the Test

Pour en savoir plus sur la façon dont l’environnement physique contribue à la création d’espaces d’apprentissage performants, enrichissants et inspirants, rendez-vous sur www.steelcase.com/education.

Laissez un commentaire

Histoires similaires

Girls Garage : vaincre les préjugés

Girls Garage : vaincre les préjugés

Cet article a été initialement publié par One Workplace. One Workplace et Steelcase Education ont collaboré avec Emily Pilloton, fondatrice de l’entreprise de conception Project H, afin de concevoir un espace pour Girls Garage. Lancé au printemps 2016 par Emily Pilloton, ce programme de design et de construction unique en son genre offre un espace de travail dédié aux jeunes filles de 9 à 13 ans.

Trois voies d’avenir pour l’enseignement supérieur

Trois voies d’avenir pour l’enseignement supérieur

Classe inversée, compétences du XXIe siècle, réalités virtuelle et augmentée : quel impact sur l’apprentissage ?

Design thinking et résolution de problèmes

Design thinking et résolution de problèmes

Dans le cadre du cours AppLab, les étudiants sont répartis en équipes multidisciplinaires qui planchent sur les problèmes concrets d’organisations et associations locales.